Vainqueur et qualifié, dans la douleur

Une fois encore le Bayern a gagné, mais une fois encore le Bayern aura déçu dans la manière. Alignant pour la première fois le jeune espagnol Marc Roca au milieu et l’espoir Chris Richards au poste d’arrière gauche, le Bayern d’Hansi Flick a souffert.

Si l’espagnol a montré de belles dispositions, le jeune américain a lui beaucoup déçu et montrant ses limites pour déjà évoluer à ce niveau, même si à sa décharge, il jouait à un poste qui n’est pas véritablement le sien.

Le groupe est fatigué, et cela se voit depuis maintenant de nombreux matchs. Ce Bayern (qui comptait Davies comme Kimmich absents) n’est plus en capacité d’imposer l’intensité qui a fait ses succès la saison passée et le RB Salzbourg a une nouvelle fois livré une très belle et convaincante opposition hier soir. Jouant avec agressivité, intensité et avec un pressing haut associé à une organisation défensive sans reproches, les autrichiens ont été plus qu’intéressants. Les rentrées de Sané, Hernandez (63′) puis de Costa et Martinez (79′) auront permis une petite revue d’effectif.

Niveau statistiques, 60% de possession, 8 occasions (10 RB Salzbourg), 11 tirs (19) dont 4 cadrés (11), 10 arrêts Neuer (2). Un match âpre et compliqué.

1-0 : Lewandowski reprend un ballon repoussé par le gardien adverse, après une première tentative de Müller.

2-0 : Tir de Coman détourné par un joueur de Salzbourg, pris à contre pied.

3-0: Alors qu’il venait de rentrer en jeu, il reprend d’une tête décroisée un centre parfait de Coman.

3-1 : Salzbourg sauvera l’honneur sur un centre ras de terre, parfaitement exploité et imparable.

Parmi les déceptions, outre Richards, citons aussi Serge Gnabry qui n’a plus la vivacité qui fait sa force et à un degré moindre David Alaba aux placements hasardeux et abonné aux fautes techniques, très loin de son rendement passé depuis de nombreuses semaines. Niveau satisfactions, citons une fois encore Manuel Neuer quasiment infranchissable hier (réflexes, fermetures d’angles et positions/trajectoires), Kingsley Coman dans tous les bons coups et Léon Goretzka toujours précieux et constant dans la performance. Marc Roca aura montré de belles choses avant son expulsion (68ème) pour deux cartons jaunes, laissant ses partenaires à 10, ce qui n’empêchera pas le Bayern de marquer le 3ème but (3-0).

Le Bayern profite du nul de Madrid face à Moscou pour compter ce matin 12 points (4 victoires sur 4 matchs), l’Atlético Madrid 5: de fait le Bayern validé déjà son billet pour les 1/8èmes de finale et même la première place du groupe alors qu’il reste 2 matchs et 6 points à prendre. Cette victoire est la 15ème de rang en ligue des champions pour le Bayern, Flick et Manuel Neuer, qui rentrent donc un peu plus dans l’histoire et les records de l’épreuve.

La source fcbayern.com

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More