Renversant Bayern

Bayern vs TSV Mayence (5-2)

Qui aurait pu imaginer un tel scénario ? A la pause, sur sa pelouse, le leader bavarois était mené 0-2 par l’avant dernier Mayence. Nul doute que les joueurs du FSV Mayence étaient transfigurés avec leur nouvel entraineur, pouvant croire à un exploit surtout que dès la reprise, Mayence allait frapper le montant de la cage de Manuel Neuer… Que se serait il passé à 0-3 ?

Une nouvelle fois, le Bayern a encaissé le 1er but et s’est retrouvé mené (pour la 8ème fois consécutives en championnat, le dernier clean sheet de Manu Neuer remontant lui au 24 10 2020 avec le 5-0 vs Francfort).

Les largesses défensives du Bayern sont connues depuis le début de la saison et le Bayern parvient toujours à s’en sortir par sa capacité offensive et au brio d’un Robert Lewandowski auteur d’un nouveau doublé hier. Comme le dit fort justement Joshua Kimmich, « le Bayern devrait pouvoir gagner plus facilement certaines rencontres, car à défaut cela va devenir épuisant et problématique ».

Quelles sont les raisons de ces lacunes défensives ? A un Alaba moins impliqué, un Süle en deçà de son niveau (mais qui revient très bien depuis le recadrage d’Hansi Flick sur son poids de forme), mais aussi à une perte de rendement de Boateng couplée à des latéraux (Pavard et Davies) qui n’ont pas retrouvé leur niveau de la saison dernière. Au niveau des satisfactions défensives, soulignons l’inamovible mur Manu Neuer et un Lucas Hernandez qui a réalisé de probantes sorties le plaçant comme un candidat très sérieux à un poste de titulaire dans le 11 type.

Hier, le Bayern n’a pas mal joué et il a eu plusieurs occasions en début de rencontre, par Sané,Gnabry et Tolisso. Mais un contre rondement mené par Mayence allait placer l’adversaire du soir devant. Sur une longue relance aérienne, J Boateng allait perdre son duel (de toute évidence, une poussette du joueur de Mayence aurait dû invalider le but), permettant au joueur du FSV l’aller fusiller Neuer (0-1). Sur un coup franc repris d’une tête croisée, Mayence doublait la mise (0-2, 44 ème).

A retour des vestiaires, Hansi Flick repositionnait ses troupes avec succès : Pavard pour Goretzka, Boateng pour Süle. La sortie du nordiste allait alors replacer Kimmich arrière droite redonnant au poste toute sa dimension offensive.

C’est d’ailleurs Kimmich qui allait sonner la révolte quelques minutes après que Neuer ait détourné d’une main ferme le ballon sur son montant… Kimmck servait Gnabry, qui remettait pour Lewandowski, ce dernier relayant de la tête pour Kimmich qui parvenait alors à battre le portier du FSV de la tête (1-2, 50′).

6 petites minutes plus tard, c’est Leroy Sané, parti de la droite et repiquant au centre qui allait égaliser d’un tir du gauche à ras de terre (2-2). Le Bayern avait retourné la situation, mais c’est à ce moment du match que Manuel Neuer allait être sauvé une seconde fois par sa transversale cette fois… suite à un tir de Quaison de 25 mètres.

A la 64ème, un CSC du FSV sera finalement annulé pour un hors jeu de Davies de quelques centimètres…

70ème : Niklas Süle, servi par Gnabry, reprend d’une demie volée du gauche et place le ballon dans la lucarne opposée, le ballon étant très légèrement dévié par un joueur du FSV (2-3).

Puis vint l’inévitable Lewandowski, d’abord sur pénalty obtenu par Gnabry qui sortira blessé, remplacé par Musiala (76′, 2-4). L’international polonais scellera le score sur une nouvelle passe décisive de Müller (2-5, 83′).

Serge Gnabry souffre d’une contusion au tibia et est espéré à l’entrainement mercredi.

Un match renversant qui confirme la puissance de feu offensive du Bayern mais aussi ses (toujours) inquiétantes lacunes défensives.

Au rayon des satisfactions, soulignons une fois encore Neuer, Joshua Kimmich, mais aussi Süle, Sané et à un degré moindre Gnabry. Côté déception, si Tolisso a fait un match honorable, il ne semble pas en capacité de s’imposer comme un titulaire en puissance. Benjamin Pavard aura lu aussi déçu par un apport offensif trop limité hier soir. Hier, les 3 joueurs avec les plus mauvaises notes (5) auront été Boateng, Tolisso et Pavard.

Concernant B Pavard, soulignons que le français était titulaire hier, mais que la concurrence est désormais vive à son poste (Kimmich, Süle), Bouna Sarr semblant en net retrait dans la hiérarchie des latéraux droits.

Niveau stats, 73% de possession, pour 14 occasions (10 pour FSV), 17 tirs (12) dont 12 cardés (7), 10 corners (2), 0 poteaux (2).

Hansi Flick a bien résumé le match : « On est pas du tout satisfait de la première période. L’équipe a montré en seconde période de quoi elle est capable. Nous avons été beaucoup trop tendres en 1ère période  dans les duels et les buts de Mayence sont mérités après avoir concédé des occasions. L’arrêt de Manu (0-3) nous laisse dans le match et les changements opérés à la mi-temps ont été efficaces, pour permettre de contrôler le match et remporter une victoire méritée ». « Le manque de préparation cet été et un calendrier très chargé est un handicap évident pour intégrer et favoriser l’adaptation des recrues ».

Prochain match VENDREDI 20h30, avec un périlleux déplacement à Mönchengladbach, la bête noire des bavarois… Un match peu évident à négocier… avec une défense bavaroise qui devrait être largement sollicitée…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More