FCBayern-fr

Du mieux et du moins bien pour une victoire laborieuse

Augsburg / Bayern : 0-1

3 points positifs hier soir: un premier clean sheet depuis 11 matchs, les 3 points et une première place confortée au terme des matchs allers: les bavarois (39 points 12V 3N 2D) comptent 4 points d’avance sur le RB Leipzig, 7 sur le Bayer Leverkusen et 10 sur le BvB Dortmund et Wolfsburg.

Hansi Flick alignait un 11 classique avec Coman et Gnabry sur les ailes, Lewy en pointe devant Müller. Le milieu défensif était consitué du duo Kimmich Goretzka. La seule nouveauté était sur la poste de latéral gauche confié à Hernandez (Davies ménagé), avec Pavard à droite et Boateng/Alaba dans l’axe protégeant Neuer.

Ressentant une douleur au bas du dos à l’entame du match, il était convenu que Lewandowski allait sortir en cas d’alerte: ce sera chose faite, par précaution, à la 68ème, le polonais était remplacé par Tolisso, Müller montant d’un cran (Choupo Moting absent, blessé). Sané remplacera Gnabry (68ème), Musiala et Martinez rentrant aux 80′ et 89′, à la place de Coman et Müller.

Que retenir ? Un match totalement dominé jusqu’à la pause, avec 8 tirs bavarois contre 1 seul pour Augsburg. Un jeu plaisant, avec un pressing haut. 0-1 à la pause sur le 22ème but de Lewandowski (pénalty généreusement accordé par l’arbitre sur une faute peu évidente sur Hernandez, touché au pied alors qu’il n’avait plus le ballon). Le Bayern, au regard des occasions franches et se heurtant – une fois n’est pas coutume – à un excellent gardien adverse, aurait pu mener 0-3 à la rentrée aux vestiaires.

En seconde période, la physionomie allait radicalement changer. Augsburg allait logiquement profiter des errements bavarois retrouvés avec de nombreuses pertes de ballon et des fautes techniques. Hormis une reprise du gauche sur le poteau par Lewandowski, le bilan du FCB en seconde période restera famélique. Le second acte sera marqué par le pénalty concédé par Benjamin Pavard (avant bras décollé), qui sera manqué par Augsburg, le tireur local prenant une fois encore Manuel Neuer à contre pied, pour voir son tir s’écraser à la base du poteau (76′).

Au niveau des satisfactions, citons Boateng et surtout Lucas Hernandez, infranchissable en défense et précieux offensivement. Gnabry confirme lui son retour en forme et Coman a été virevoltant sur son aile.

64% de possession, 8 occasions (6 Augsburg), 13 tirs (9) dont 4 (0) cadrés et 1 poteau chacun.

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More