Ce nouveau Bayern en mode « éco »

Depuis le 1er décembre, avec 15 jours de pause au moment des fêtes, le Bayern a joué 11 rencontres, soit 11 matchs en 4 semaines…

Le dernier clean sheet en championnat remontait au… 24 10 2020 (Francfort 5-0) et au  9 12 2020 en LDC (Lokomotiv Moscou 2-0).

Depuis le 1er décembre 2020, TCC, 6 victoires, 3 nuls pour 2 défaites. Depuis le 9/12 (2-0 vs Moscou), le Bayern ne s’est jamais imposé par plus de 2 buts d’écarts…

Hormis l’accident (logique) face à Holstein Kiel, le Bayern a assuré la 1er place de son groupe en LDC, et termine les matchs allers en tête du championnat avec 4 points d’avance sur son dauphin. Le Bayern domine toujours comptablement mais ne produit plus son jeu si attrayant l’ayant conduit au triomphe du Final 8.

Hansi Flick sait que la saison (sans réelle préparation) sera longue avec un banc quantitatif mais non qualitatif. Il doit aussi préparer le championnat du monde des clubs en février (lire par ailleurs) et joue aussi à l’économie, ce qui explique aussi les changements tactiques.

Si le Bayern peine, comme toutes les équipes européennes (NDLR le Réal Madrid C vient d’être éliminé de la coupe du Roi par une équipe de D3), il joue aussi à l’économie. Les joueurs finiront tous la saison exténués, et les internationaux enchaineront avec l’euro, puis une nouvelle saison, et une coupe du monde… Du délire pur que l’on doit aux instances dirigeantes UEFA et FIFA, au Dieu « argent » qui régente le football mondial.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More