FCBayern-fr

Bayern / PSG : réactions & interviews. Tout reste possible mais cela restera compliqué

Hier soir, le FC Bayern a subi une amère défaite 3-2 en quart de finale aller de la Ligue des Champions contre le Paris Saint-Germain. L’équipe de l’entraîneur Hansi Flick a produit une solide performance, et le Bayern aura dominé son adversaire (lire par ailleurs statistiques NDLR – un tir toutes les 3 minutes… ), mais aura perdu.

La qualification, même si elle est bien évidemment compromise reste toujours possible, souvenons nous du retour du FC Barcelone à Paris (1-1)…

A lire :

Les réactions (sources fcbayern.com) d’Hansi Flick, Thomas Müller, EM Choupo Moting, Mauricio Pochettino,Kylian Mbappé et Julian Draxler

Les interviews de Nasser Al-Khelaïfi (président du PSG), Mauricio Pochettino (entraineur PSG), Hansi Flick (entraineur Bayern), mais aussi Steffi Effenberg, Thomas Müller et le double buteur Kylian Mbappé.

Réactions du camp du Bayern:
Hansi Flick: « La défaite a été malheureuse. Le PSG a joué avec beaucoup d’efficacité et a marqué trois buts sur très peu d’occasions. Nous avons dominé le match, nous avons eu 31 tirs au but. La façon dont nous avons joué était impressionnante. Malheureusement, nous n’avons pas été assez cliniques et efficaces devant le but. L’équipe s’est battue pendant 90 minutes sur le terrain, n’a jamais abandonné. Nous avons encore un match à Paris et nous ferons tout pour en faire un résultat positif. Nous voulons nous rendre en demi-finale, et le résultat d’aujourd’hui ne change rien à cela.

Thomas Müller: « Nous avons raté beaucoup d’occasions aujourd’hui. Nous devons marquer beaucoup plus de buts, et si cela se termine 5-3, 6-3, personne ne se plaint. On s’est tiré une balle dans le pied. Maintenant, nous allons aller à Paris avec un handicap. Si nous montrons l’instinct de tueur que nous montrons souvent, tout serait différent. Nous n’avons pas besoin de discuter des buts que nous avons concédés. Aujourd’hui, nous avons laissé beaucoup trop de place au hasard. Maintenant, nous nous concentrons sur la deuxième étape. Si nous faisons comme nous l’avons fait aujourd’hui, nous aurons autant d’occasions qu’aujourd’hui. Si nous profitons de ces chances, nous nous rendrons en demi-finale. Nous sommes convaincus que nous pouvons progresser.

Eric Maxim Choupo-Moting: « Nous n’avons pas marqué assez de buts et concédé trop. Un autre jour, nous en marquerons cinq ou six. C’est difficile à accepter. C’était un grand combat. C’est dommage qu’on ne se soit pas récompensés. Nous sommes bien revenus. Ce n’est pas encore fini. Dans une semaine, nous aurons l’occasion de redresser la situation. Nous avons bien joué et dominé.

Réactions du camp du PSG:
Mauricio Pochettino (entraîneur du Paris Saint-Germain): « L’équipe a très bien joué aujourd’hui. Nous sommes allés sur la contre-attaque et nous avons été incroyablement cliniques. Marquer trois buts contre une si bonne équipe est extrêmement difficile. Donc, des grandes félicitations à mes joueurs. Notre plan a fonctionné, mais nous avons aussi eu cette tranche de chance nécessaire. C’est un résultat très positif, même si tout est encore grand ouvert. Nous devons tout donner mardi.

Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain): « C’est l’efficacité des deux équipes qui a fait pencher la balance. Nous avons converti toutes nos chances et bien sûr nous avons eu un peu de chance à l’autre bout parce que le Bayern avait beaucoup d’occasions. »

Julian Draxler (Paris Saint-Germain): « Nous avons marqué les buts au bon moment. Bayern avait plus du jeu. Nous avons été très efficaces.  Mais nous avons la qualité pour marquer des buts. C’était un bon premier pas. Mais vous avez vu la qualité du Bayern. Ce sera une deuxième étape très difficile.

Source L’equipe.fr :

Nasser Al-Khelaïfi (président du PSG, après la victoire contre le Bayern) : « C’est une victoire importante dans l’histoire du club. Nous gagnons à l’extérieur, ici à Munich 3-2, malgré plusieurs blessures de notre côté. Nous avons fait du très bon travail, mais ce n’est pas encore fini, ce n’était que la première période, il y a la deuxième à disputer chez nous au Parc des Princes la semaine prochaine.
On voudra gagner aussi, c’est très important pour nous. Nous avons de plus en plus d’expérience dans cette compétition, nos joueurs aiment jouer ces matches, nous avons montré que nous étions une grande équipe. Je suis très fier des joueurs et du staff, parce qu’ils ont fait un grand match. Mais on n’oublie pas qu’il reste le match retour à disputer. »

Mauricio Pochettino, l’entraîneur du PSG, a tenu à féliciter le comportement de ses joueurs, ce mercredi soir, au sortir de leur succès à Munich en quarts de finale aller de Ligue des champions (3-2).
D.D.mis à jour le 8 avril 2021 à 00h24
partager

« Quelle analyse faites-vous de cette victoire ?
Je crois que nous avons été une équipe solide, solidaire, combative, avec un superbe état d’esprit. Marquer trois buts ici, dans ce stade difficile, contre une très belle équipe, n’est pas donné à tout le monde et à ce titre, les joueurs méritent du crédit par rapport à cette performance.
« Keylor est l’un des meilleurs gardiens du monde, je ne cesse de le répéter »

Quel était le plan d’action pour s’imposer ?
Je pense que la stratégie est assez facile à comprendre au regard du match. C’est vrai, quand on gagne, on peut dire que le plan a marché. Mais on doit parler du talent des joueurs et d’une dose de chance qui nous a permis de remporter ce match.

Qu’avez-vous dit aux joueurs en rentrant au vestiaire ?
Bravo ! Je les ai félicités par rapport à l’effort qu’ils fournissent dans une situation délicate. On doit s’adapter de façon quotidienne et constante. Tous les joueurs sont confrontés à un calendrier chargé, pas seulement les nôtres d’ailleurs.

Avec un gardien comme Navas, c’est plus facile ?
Keylor est l’un des meilleurs gardiens du monde, je ne cesse de le répéter. On est très content de l’avoir avec nous.

Comment vont se passer les prochains jours ?
On va essayer de récupérer au mieux, analyser la situation individuelle de chaque joueur. Strasbourg sera aussi un match difficile, qui sera très important pour nous. »

Hansi Flick, l’entraîneur du Bayern, regrette l’inefficacité de son équipe, battue 3-2 à domicile par le PSG en quarts de finale de la Ligue des champions. Mais il croit toujours à la qualification.

« Comment voyez-vous le match retour après cette défaite (2-3) à domicile ?
Niklas Süle et Leon Goretzka ont des blessures musculaires. On verra la durée d’absence après les examens mais ils seront certainement absents ce week-end. C’est une défaite malheureuse. Paris a joué de manière très efficace mais nous avons dominé le match. Je dois faire un compliment à mon équipe en ce qui concerne la mentalité, le style de jeu. Malgré tout, nous n’étions pas assez concentrés devant le but. J’ai dit à l’équipe qu’il y a encore un match à jouer et on va tout donner pour retourner ce résultat en notre faveur. Cela ne change pas notre mentalité.

Vous redoutiez les passes en profondeur et cela s’est produit. Comment l’expliquer ?
Quand on encaisse des buts comme aujourd’hui, c’est qu’on a fait des erreurs. On aimerait bien les éviter. Les trois buts auraient pu être évités. Mais on regarde vers l’avant, on ne peut pas changer le résultat d’aujourd’hui. J’espère qu’on pourra le faire mardi prochain.

À quel point Lewandowski a manqué ?
Il n’y a pas de miracle. Quand un joueur comme Lewandowski ne peut pas jouer, ce n’est pas une bonne chose. Mais on a eu des occasions et on aurait pu marquer quatre ou cinq buts. Ce n’était pas notre jour.

Quelles sont vos chances de qualification ?
C’est toujours difficile à dire. On va tout donner. Nous savons que Paris est une équipe très forte mais on peut leur faire mal aussi et on veut essayer d’en profiter mardi en essayant d’avoir plus d’efficacité.
Manuel Neuer a fait une erreur sur le premier but. Comment peut-il se remettre de son mauvais jour ?
Sur le premier but, Mbappé tire de manière parfaite, le terrain était humide. Des choses comme ça peuvent arriver. Je ne dois pas lui remonter le moral, comme quand il ne reçoit pas toujours des félicitations quand il fait de matches de classe mondiale. Cela peut arriver qu’un gardien n’arrête pas tous les ballons à une distance si courte. »

Stefan Effenberg (ancien joueur et capitaine FC Bayern, vainqueur C1 2001):

« Le score vous paraît-il juste ?
Pas vraiment, sachant que le Bayern a largement dominé les débats en se créant un nombre incroyable d’occasions dangereuses et j’ai aimé la réaction des joueurs de Hansi Flick en revenant de 0-2 à 2-2. Mais les Parisiens ont été énormes au niveau du réalisme et de l’efficacité avec des contres magnifiquement menés. Ils ont aussi su marquer aux moments clés de la rencontre. Malgré le fait d’avoir encaissé deux buts, ils ne se sont pas découragés, ils ont su faire preuve de patience et j’ai trouvé le PSG très concentré et très discipliné, mais au niveau de la physionomie de la rencontre et même si sa victoire n’est pas volée, il a eu beaucoup plus de réussite que le Bayern qui a gâché trop de situations devant le but de Navas, ce qui est plutôt inhabituel pour un tel club.

Thomas Müller (attaquant du Bayern Munich, après la défaite contre le PSG 2-3, sur Sky) : « On peut toujours discuter des buts que nous avons encaissés, mais notre jeu c’est de marquer. Si on gagne 5-3 ou 6-3, ce n’est plus la même histoire. Et maintenant il va nous falloir courir derrière ce retard, c’est clair. Nous n’avons pas concédé beaucoup d’occasions, je crois que Manu (Neuer) n’a eu qu’un ou deux arrêts à faire. Mais si nous avions eu cet instinct de tueur, on aurait vu un autre match. Oui, sur les buts de Paris, on n’est pas super bien, mais notre jeu c’est de marquer plus que l’adversaire et nous avons laissé filer beaucoup trop de grosses occasions. »

Kylian Mbappé (attaquant du PSG après la victoire contre le Bayern, au micro de RMC Sport) : « C’est une super performance collective avant tout. On n’est qu’à la mi-temps d’une grosse confrontation. On a quand même souffert. On rentre à Paris avec le sourire mais on est concentrés sur le match de samedi à Strasbourg et on attaquera le match retour (mardi prochain) avec la même envie qu’aujourd’hui. Comme je l’ai dit à Barcelone, j’aime ce genre de matches. Ça ne m’a pas toujours souri mais je ne suis pas là pour me cacher, j’aime jouer ce genre de matches et être décisif.
Le coach voulait que je ferme les lignes de passes et que je prenne la profondeur pour les faire courir et étirer les lignes, que je sois aussi un point d’appui. J’étais prêt à relever le défi et ça a bien marché aujourd’hui. Il faudra attaquer le match retour avec confiance comme aujourd’hui, même si c’est une grande équipe. Mais quand tu joues la Ligue des champions, tu ne joues que contre des grandes équipes. »
lire aussi

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More