FCBayern-fr

Le Bayern punit TSG Hoffenheim au tarif habituel

Les matchs s’enchainent et tien ne change, le Bayern est toujours aussi impressionnant de solidité défensive et de folies offensives avec un collectif et une animation quasi parfaite. Le pressing bavarois semble parfois injouable pour l’adversaire et quand le Bayern joue en contre, cela va beaucoup trop vite…

Le Bayern sort d’une semaine à 3 victoires, 13 buts marqués pour 1 seul encaissé et 2 victoires en déplacement.

Davies et Goretzka étaient absents au cup d’envoi comme face à Benfica (suppléés par Omar Richards et Marcel Sabitzer), et Leroy Sané était au repos, Jamal Musiala officiant sur l’aile gauche.

Seront rentrés en cours de match N Süle à la place de Lucas Hernandez (46′) (*), Choupo-Moting pour Müller (65′), Coman pour Musiala (70′) Tolisso pour Sabitzer (76′) et Sané pour Gnabry (76′)

Les buts:

  • Gnabry (16′), après un incroyable jeu en triangle à une touche de balle et un décalage lumineux de Musiala pour Gnabry qui marque d’un tir croisé excentré
  • Lewandowski (31′), sur un contre initié par Müller qui résiste à la charge de son défenseur pour passer à Lewandowski. Le Polonais prends alors le temps d’armer son tir qui va se loger en pleine lucarne, un but marqué en dehors de la surface, soulignons le, démontrant la palette extrêmement large du futur (qui el mérite plus que lui ?) Ballon d’or.
  • Choupo-Moting (82′), suite à un ballon contré et remis en jeu par le TSG, l’ancien parisien profite de l’aubaine pour tromper de près  le gardien TSG.
  • Coman (87′). Comme sur le but de Choupo, on retrouve Upamecano à l’origine. Le Français lance parfaitement Coman d’une longue transversale que n’aurait pas reniée J Boateng…. Kingley Coman fait alors parler sa vitesse pour aller fusiller la gardien de l’équipe de Sébastien Hoeness

62% de possession, 12 occasions (8 TSG), 15 tirs (9) dont 7 cadrés (2), 54 duels gagnés (32).

A noter la belle rentrée de Sané, l’activité incessante de Gnabry, un Omar Richards très intéressant, un Upamécano de plus en plus impressionnant et désormais indiscutable en défense centrale, et un Benjamin Pavard qui réponds très positivement sur le terrain aux critiques dont il fait l’objet chez certains observateurs et supporters.

Le match se sera déroulé devant 60.000 spectateurs (le stade n’était pas plein) mais l’ambiance était de retour à l’Allianz Arena en Bundesliga depuis près de … 600 jours !!! sans public ou avec des jauges restrictives.

Prochain match, ce sera déjà mercredi au Borussia Park de Mönchengladbach (DFB Pokal) : le match sera retransmis en direct sur la chaine L’Equipe.

(*) A noter que le remplacement rapide d’Hernandez est certainement lié à ses déboires judiciaires. Le français doit se rendre dans 48h en Espagne dans le cadre de son affaire judiciaire où il risque l’incarcération pour une ancienne affaire dans laquelle il n’aurait pas respecté une décision de justice (éloignement) suite à violences conjugales… C’était en 2017, et Lucas Hernandez vit toujours aujourd’hui avec sa femme… à Münich…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More