Le BvB a pris le pouvoir, en patron. Si la défaite reste honorable (3-2 à Dortmund au Signal Iduna Park), elle marquera les esprits. Si le Bayern a mené au score par 2 fois (sur 2 réalisations de Lewandowski), et dominé la rencontre en terme de possession, c’ets bien le BvB qui a impressionné une fois encore. Rapides, se portant rapidement vers l’avant, les Borussen ont fait souffrir les bavarois, décidément trop fébriles. Des attaques rapides, sur contre attaque, et une incessante recherche de la profondeur sont les marques déposées du BvB. Et le contraste fut saisissant hier soir, surtout en seconde période, face à un Bayern immuable et sans originalité, ni véritables talents individuels. A ce titre, le 3ème but du BvB symbolise le tout : une perte de balle par Ribéry aux abords de la surface et le BvB remonte le terrain en 3 passes, l’excellent Witsel lançant Paco Alacer qui allait marquer son 8ème but en 239′ (soit 1 but toutes les 29′ !!!).

Si Lewandowski a été réaliste, Alaba aura été un des meilleurs munichois.

Le BvB aura eu les occasions les plus franches, et le Bayern peut s’estimer heureux de ne perdre « que » 3-2, Alacer et Sancho manquant l’immanquable quand Reus voyait sa frappe stoppé par une parade de Neuer… Avec une possession supérieure (mais stérile), le Bayern avait tiré 6 fois au but contre 1 fois pour le BvB sur les 30 premières minutes. Cette domination était récompensée par la superbe tête plongeante de Lewandowski. Une faute de Neuer permettra à Reus d’égalise sur pénalty avant que le même Lewandowski ne redonne dans l’immédiateté l’avantage aux siens après un beau mouvement initié par Gnabry. mais la joie munichoise fut de courte durée : Reus (encore lui) d’une superbe reprise de volée croiée (67ème) puis Alacer (73ème) en ajustant Neuer d’un ballon piqué, donnèrent une vctoire logique et méritée à celui qui devient le grand favori pour le titre.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils