En ramenant un score nul et vierge d’Anfield, les bavarois auront tenu bon face à l’armada offensive annoncée et aux déferlements reds craints. Ce résultat est le fruit d’une vraie discipline et d’un plan de jeu tactique strictement respecté même si les bavarois ont été proches de la rupture en certaines occasions, sauvés par un Neuer qui a rassuré ses partenaires et supporters. Hummels et Martinez ont été exceptionnels, et Thiago aura été une fois encore précieux. James se sera sacrifié en jouant très bas alors qu’offensivement Coman n’a pas été en mesure de percuter comme il l’aurait souhaité, Lewandowski étant lui sevré de ballons exploitables.  Côté Liverpool, beaucoup de joueurs auront aussi déçu, au terme d’un match fermé, pauvres en occasions et globalement terne. Tout reste à faire. Si intrinsèquement ce 0-0 reste un bon résultat ne compromettant pas la qualification au retour, il convient de conserver à l’esprit qu’il suffit d’un nul aux reds (avec but(s) à l’extérieur) pour se qualifier. Le Bayern devra lui s’imposer s’il veut poursuivre sa route européenne.

Dans le contenu, si la solidité défensive est le gros point positif, le Bayern de Kovac n’aura pris aucun risque, ne se portant que rarement vers l’avant et sans progressivité offensive. Niko Kovac craignait assurément les avions de chasse (Spitfires) anglais optant pour un bloc bas et compact (panzers). Mais le Bayern a tenu. Sera t il en capacité de provoquer et de pousser Liverpool dans ses retranchements au retour ? Avec les retours de Robben voire Tolisso ? Si Liverppol récupérera Virgil Van Dijk (suspendu hier) , les bavarois évolueront sans Kimmich qui a pris un jaune hier soir.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils