D Day : ce soir le Bayern retrouve le FC Liverpool de Jürgen Klopp à Anflied Road. Les deux géants (5 LDC chacun) ne s’étaient plus rencontrés depuis 1981 (demie finale C1 0-0 puis 1-1 , Liverpool qualifié et futur vainqueur) et plus récemment depuis 2001 (finale super coupe d’Europe, perdue par le Bayern 3-2). J Klopp va retrouver son « ennemi préféré » même s’il a déclaré n’avoir aucun grief à formuler contre le géant bavarois, tout en rappelant ne pas avoir digérer le défaite avec Dortmund en finale LDC 2013, et en regrettant toujours d’avoir vu et subi les départs de ses meilleurs éléments au Bayern (Götze, Hummels, et  Lewandowsk, les 2 premiers étant qualifiés de joueurs fantastiques par le coach de Liverpool). Même le titre national reste prioritaire pour les fans de Liverpool (dernier titre de champion 1990), Klopp s’attend à un très grand match.

Côté Liverpool, le défense centrale sera décimée (Lovren incertain, Gomez blessé, Van Dijk suspendu) obligeant Klopp à placer l’ancien monégasque Fabinho en défense centrale associé à Matip.  Mais la formidable armada offensive (Mané, Salah et Firmino) devrait être opérationnelle même si un léger doute subsiste encore pour Firmino.

Au Bayern, la titularisation de Coman sera prise au dernier moment, et tout laisse penser que Ribéry débutera sur le banc (le français, de nouveau papa, a passé une nuit blanche de dimanche à lundi, n’ayant rejoint ses partenaires qu’hier). Boateng est absent (gastro) Goretzka est incertain (coup à la cheville) et Müller est suspendu. Mais ce qui soulève de nombreuses interrogations, c’est la défense devenue perméable et le retour en forme tardif de son capitaine Manuel Neuer qui se dit prêt après de longs mois d’absence. Le portier international « tarde à retrouver son niveau d’avant sa fracture du pied et il doit apporter davantage » selon Lothar Mätthaus. Les statistiques de Neuer sont loin d’être étincelantes et la fébrilité de sa défense n’y pas pour rien. A titre personnel, Manu Neuer n’est plus décisif et il n’a pas fait de prestations de classe mondiale depuis très longtemps. Ce match à Anfield est une formidable occasion pour que Neuer, capitaine, remette les pendules à l’heure. Il devra être en forme pour barrer les descentes du trio infernal des reds.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils