Le Bayern en route vers le titre

Le Bayern de Munich a fait un grand pas vers son 8ème titre consécutif hier soir en allant s’imposer au Signal Iduna Park de Dortmund dans un Klassiker qui aura tenu toutes ses promesses au regard des circonstances. Les effets sonores étaient au rendez vous, le BvB allant même jusqu’à diffuser des sifflets du mur jaune lors de certains dégagements de Manuel Neuer. L’animation sonore aura été particulièrement soulignée lors de la retransmission par la chaine BeIN, résultat du travail d’un ingénieur du son mixant des bruits d’ambiance du stade préenregistrés. Un procédé mis en place par Sky Allemagne lors de la reprise et proposé désormais aux diffuseurs internationaux de la Bundesliga.

Un match plaisant avec des actions d’un but à l’autre. Mais au final, un match maitrisé par les bavarois qui ont pu s’appuyer sur un bin Neuer et une défense centrale qui aura parfaitement contenu les attaquants de Dortmund eux assez décevants et  brouilons. Davies a une fois encore été supersonique par sa vitesse, Boateng et Pavard étant crédités d’un bon match, alors qu’Alaba a livré une copie honorable. Alors que les ailliers Gnabry et Coman ont relativement déçu un peu comme Müller, les milieux défensifs ont été la clé de la rencontre : Goretzka est métamorphosé avec une prise musculaire probante et il a ratissé un nombre impressionnant de ballons comme un Javi Martinez savait si bien le faire. Joshua Kimmich aura été l’homme du match, par son activité, mais aussi son but (43ème) somptueux (lob de Bürki), les bavarois admettant à la fin de la rencontre qu’ils savaient que la portier des jaunes et noirs était souvent avancé pour ferme ses angles.

Si Manu a eu quelques frayeurs en début de match (Boateng sauvant sur sa ligne un ballon a priori non dangereux), le portier international aura su se montrer à son niveau par la suite. A noter 2 pénaltys qui auraient pu être sifflés : un tir de Haaland détourné du coude par Boateng alors au sol et un Lewandowski bousculé de l’épaule dans la surface). A noter aussi le tir du même Lewandowski sur le poteau en fin de rencontre (82ème).

Les deux équipes auront eu des occasions, donnant l’occasion aux gardiens de se mettre en évidence. Perisic est rentré à la reprise (vs Coman), Hansi Flick effecuant encore 2 remplacements en fin de rencontre en ne souhaitant pas déséquilibrer son bloc équipe dans ce type de rencontre (Hernandez / Boateng 85ème ; Martinez / Gnabry 87ème).

Elément rarissime, la possession aura été majoritairement BvB (50,9%). 609 passes BvB (586 Bayern), 9 occasions BvB (8), 13 tirs BvB (11) sont 5 cadrés pour chaque équipe. Le BvB aura longtemps laissé une excellente impression, capable de déséquilibrer la défense du Bayern, et donnant beaucoup de rythme, avec des accélérations très dangereuses pour les hommes de Flick.SI Haaland a été dangereux, Sancho a lui beaucoup déçu, le Bayern parvenant globalement a contenir les offensives du BvB en se montrant organisé et patient. La sortie sur blessure d’un Haaland hyperactif (72ème) adossée à une rotation de joueurs étonnant de Favre auront scellé les ambitions de Dortmund.

Le Bayern compte ce matin 7 points d’avance sur son dauphin le BvB alors qu’il reste 6 rencontres et 18 points à joueur. Sauf accident, les bavarois ont fait un pas décisif pour le titre sur les terres de son adversaire historique et respecté.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More