Les matchs se suivent et se ressemblent dans le contenu. Le Bayern avait dominé et touché du bois en s’étant procuré de multiples occasions face au Bayer Leverkusen et à Mönchengladbach, mais il avait perdu (1-2 & 2-1). Les hommes de Flick se devaient de réagir et ils l’auront fait de la plus belle des manières.

Un score sans appel (6-1) après avoir été mené, rentrant au vestiaire (2-1) avec des buts de Coutinho (44′) et Lewandowski (45+3′). Suivront 2 autres buts de Coutinho (hat trick), un but de Lewandowski et de Thomas Müller. Sans un grand Pavlenko en face (7 arrêts) le score aurait pu être encore plus large…

73% de possession, 23 occasions (9 pour Brême), 28 tirs dont 14 cadrés (10/2), 8 corners (2), 31 centres (7).

Mais, au delà des deux nouveaux buts de Lewandowski (quand le polonais marque, le Bayern gagne toujours…), c’est surtout l’exceptionnelle performance de Philippe Coutinho qui a éclaboussé cette rencontre. 3 buts, 2 passes décisives, des décalages, de l’animation, et une fabuleuse clairvoyance. Assurément le match référence du brésilien. N’oublions pas le performance de Lewandowski, buteur et passeur, et à degré moindre Th Müller qui semble renaitre sous les ordres de Hansi Flick.

Mais au delà de ces performances positives, la défense (actuellement bricolée au regard des blessures et suspension de Süle Hernandez et Martinez) a donné de vrais signes d’inquiétudes. Si Benjamin Pavard a été assez moyen (note 4 / Bild), Jérôme Boateng (noté 5) aura été catastrophique, le défenseur central ne gagnant aucun de ses duels !! Inquiétant.. et tout laisse penser que le bail bavarois de Boateng est définitivement sans avenir, surtout dans une stratégie de rajeunissement.

Le Bayern remonte à la 4ème place ce matin, avant un déplacement compliqué à Fribourg mercredi et la réception de Wolfsbourg samedi avant la trêve hivernale…

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils