Défaite logique à Gladbach (3-2)

Un coaching étonnant de Hansi Flick (1 seul changement à la 68ème Costa pour Coman), 20 minutes après le 3ème but de Neuhaus (49′). Le Bayern sera resté impuissant tactiquement et aura finalement subi une défaite logique, même si les 30 premières minutes avaient été maitrisées par les bavarois (0-2).
Le Bayern n’avait plus perdu depuis le 27 09 et le terrible 4-1 à Hoffenheim, l’équipe de Sébastian Hoeness, qui s’enfonce dans les profondeurs du classement aujourd’hui (défait 4-0 hier à Gelsenkirchen, face à un Schalke 04 qui n’avait plus gouté à la victoire depuis plus d’un an !!!).

La fatigue joue c’est une évidence mais se posent aujourd’hui 3 questions : 1/ le mercato estival a été constructif quantitativement mais non qualitativement, les nouvelles recrues éprouvant de vraies difficultés à s’exprimer et s’intégrer : elles jouent peu et ne se montrent guère à leur avantage quand elles parviennent à grapiller quelques minutes de jeu. 2/ Thiago, et à un degré moindre James, manquent cruellement. L’espagnol, par son bagage technique et sa capacité à jouer dans les petits espaces, donnait au Bayern une fluidité qu’il n’a plus. Tactiquement, le départ de Thiago est une grosse perte, qui n’a aucunement été compensée. C’était aussi attendu que prévisible. 3/ Hansi Flick peut il faire mieux ou autrement ? Dispose t il de solutions alternatives ? Tactiquement, dispose t il des joueurs capables de changer la physionomie d’une rencontre ? La pertinence du mercato estival doit aujourd’hui être évoquée car ce Bayern n’est plus celui du triplé.

Si on revient sur le Borussia, rappelons qu’il l’avait emporté la saison dernière (2-1) avec un doublé de Bensebaini, Perisic avait marqué et Javi Matrinez avait été expulsé ! Mönchengladbach a confirmé hier qu’il était bien la bête noire du Bayern, aucune autre équipe n’ayant gagné autant de points face au Bayern depuis 2014 : 5 victoires, 2 nuls et 5 défaites.

En encaissant de nouveau 3 buts, le Bayern confirme ses faiblesses défensives et c’est la 3ème fois cette saison que le Bayern encaisse 3 buts après le nul face à Leipzig (3-3) et la prolifique victoire face au Hertha Berlin (4-3).

NOTA : la photo du 3ème but (Neuhaus) avec le numéro 32, comme un signe au regard du résultat final…

Et gagner un mach quand vous encaissez 1, 2 voire 3 buts cela reste toujours compliqué…

Le résumé (l’Equipe.fr):

Alors qu’il n’avait plus perdu en Bundesliga depuis le 27 septembre face à Hoffenheim (4-1), le Bayern Munich s’est incliné à Mönchengladbach (3-2). Le Champion d’Allemagne avait pourtant parfaitement attaqué ce déplacement. Lewandowski avait ouvert la marque sur un penalty après une faute de main, qui a demandé l’intervention de la VAR, de Neuhaus. L’international polonais trompait Sommer pour inscrire son vingtième but en quinze journées (0-1, 20e). Le Bayern menait au score pour la première fois depuis neuf matches.

Goretzka permettait à ses partenaires de prendre le large avec une superbe frappe de dix-huit mètres bien enroulée (2-0, 26e). Mais les coéquipiers de Benjamin Pavard, seul Français titulaire chez les Champion d’Allemagne, se relâchent avec la réduction du score de Hofmann qui gagne son face-à-face avec Neuer (1-2, 35e). Hofmann récidivait juste avant la pause. La VAR validait un nouveau duel gagné face à Neuer (2-2, 45e+1).

Dès l’entame de la seconde période, Mönchengladbach remettait la pression sur le Bayern qui craquait rapidement. Neuhaus se rattrapait de son penalty concédé stupidement en première période pour inscrire le troisième but et celui de la victoire de M’Gladbach. Sa superbe frappe depuis l’entrée de la surface bavaroise a laissé stoïque Neuer (3-2, 49e). Le trio Stindl, avec deux passes décisives, Hofmann, auteur d’un doublé, et Neuhaus a porté le Borussia qui s’installe à la septième place malgré l’absence de ses Français Alassane Plea et Marcus Thuram.

Le Bayern Munich reste leader .

Comptablement, cette 15ème journée est sans incidence au classement, Leipzig ayant perdu à domicile au BvB, et le Bayer Leverkusen n’ayant pas pu faire mieux qu’un partage des points lors de la réception du Werder.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More