LDC : quand le foot rime avec un triste déchainement de violences (verbales)

Cela n’aura échappé à personne : le match de ce soir suscite de nombreux échanges et de passion, la France entière se disant derrière le PSG, de Jean Castex à Anne Hidalgo en passant par les sportifs, le judoka Teddy Rinner en tête. Les médias, presse écrite, TV et radios, ne cessent de commenter la future victoire parisienne. Les chaines de télévision ont prévu des couvertures exceptionnelles, l’Equipe tv étant en live depuis 13h, et la soirée est prévue pour s’éterniser tard dans la nuit avec la victoire annoncée du PSG.

Si on peut comprendre la ferveur des supporters (rappelons que la match se jouera à huis clos à Lisbonne), on pourra regretter la violence de nombreux supporters parisiens sur les réseaux sociaux où les insultes, gratuites et déplacées, fusent. C’est aussi inadmissible que déplorable, les certitudes parisiennes entrainant des violences verbales insupportables en faisant preuve d’une arrogance inouïe, décuplée par le fait que l’adversaire est allemand avec tout ce que cela sous entend : des conflits mondiaux et à l’histoire, en passant par le sport avec les résurgences de la finale de 1976 (AS St Etienne) et du France RFA de Séville 1982.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More