Le Bayern n’est plus qu’à une marche du titre… opus 30

Le Bayern se rapproche de son 30ème titre (le 8ème consécutif !!) après avoir disposé samedi d’un valeureux Borussia Mönchengladbach (2-1), dans les dernières minutes, comme l’avait fait Dortmund à Düsseldorf quelques heures plus tôt (But Haaland à la 90ème 0-1).

Une chose est sûre (on l’a vu aussi avec le BvB), les organismes commencent à fatiguer et les suspensions imposées à Müller et Lewandowski auront été des bienfaits. Le duo de trentenaire aura bien sûr manqué samedi,

Mickael Cuisance était aligné derrière le jeune Zirkzee, Hernandez était titularisé, le tout au sein d’une composition toujours privée de Süle, Tolisso et Thiago, Coman étant sur le banc.

A noter également les absences côté Borussia (Pléa notamment) , aggravées par la sortie prématurée de Thuram dès le 6ème minite.

Si Zirkzee avait ouvert le score sur une reprise en première intention d’un dégagement hasardeux et manque de Sommer, le Borussia allait recoller au score en mettant la pression sur les munichois. Un centre vicieux d’Herrmann devant la cage de Neuer allait entrainer un CSC de Benjamin Pavard, le français taclant le cuir en prenant Manuel Neuer à contre pied. Si Pavard n’avait pas marqué CSC, tout laisse penser que l’attaquant du Borussia placé dans son dos n’allait laisser aucune chance à Neuer. Les 22 acteurs allaient rejoindre les vestiaires sur un score de parité (1-1) parfaitement logique.

Le match très équilibré (49,6% de possession pour le Bayern) avec des statistiques communes aux deux équipes ( Nombre de passe 562/573 ; passes réussies 470/475 ; occasions 8/7 ; tirs 10/9 (dont cadrés 5/2); Corners 3/1), semblait vouloir aller jusqu’au partage des points, avant que Léon Goretzka ne donne la victoire aux siens.

Sur une longue diagonale, le même Goretzka laisse passer le ballon à Pavard d’un petit saut acrobatique avant que celui ci ne remise le ballon dans la surface, dévié par Goretzka (2-1, 86ème).

Une victoire qui redonne 7 points d’avance au Bayern à 3 matchs du terme (9 points). Une victoire à Brême scellerait définitivement le titre pour le FC Bayern (Mardi soir, 20h45).

Peu d’enseignements à retirer de la rencontre, si ce n’est un Cuisance toujours un peu tendre (normal, vu le peu de temps de jeu du français), un Coman discret (et aux statistiques 2019/2020 assez faméliques au final…) et un Zirkzee assez limité dans son influence sur le jeu. Gnabry a semblé éprouvé physiquement, contrairement à un Goretzka qui a encore une fois laissé parler sa puissance le rendant désormais indispensable.

Les réactions:

H Flick : « Nous avons eu peu de temps pour récupérer après la match de coupe, je suis donc heureux que l’équipe ait appliqué les instructions pour obtenir le gain du match ». « Nous avons eu les 3 points, c’est l’essentiel et je ne veux pas parler des absents, Thomas et Robert ayant pu se reposer ». « Alphonso (Davies) nous aide beaucoup par son dynamisme, et je suis conscient que Lucas (Hernandez) a du être chagriné de sortir. Mais les rentrées de Davies et Coman ont été décisives pour nous ». « L’équipe est en excellente forme, et nous ferons tout pour être en forme mardi (à Brême) ».

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More