Le Bayern, tout en maîtrise, remporte la coupe d’Allemagne

Après avoir remporté la semaine passée le titre national (le 30ème), le FC Bayern s’est adjugé la Coupe d’Allemagne pour la 20ème fois de son histoire scellant au passé son 13ème doublé.

Ce Bayern, notamment en 1ère période, aura dominé et totalement maîtrisé son sujet, le Bayer étant incapable de se montrer dangereux avec des imprécisions trop nombreuses dans le dernier geste. Le relâchement des bavarois seconde mi temps aura permis au Bayer d’entretenir l’intensité des débats à défaut de suspens.

Les buts:

16ème / 1-0 : suite à faute sur Lewandowski, le Bayern obtient un coup franc: 3 jours échangent (Alaba, Kimmicj et Lewandowski). Une feinte de tir de Lewy permet à David Alaba de marquer d’un maitre tir sublime.

24ème / 2-0 : Kimmich contrôle et décale en profondeur Serge Granbry qui parvient à tromper Hradecky d’un tir croisé à ras de terre.

59ème / 3-0 : sur un dégagement de Neuer (= passe décisive), Lewandowski voir Hradecky avancé et tente un tir puissant que le gardien bloque dans un premier temps, avant que le ballon ne retombe entre ses jambes et rebondisse contre l’intérieur d’une cuisse… Un but accordé à l’international polonais, mais qui aurait pu être imputé à Hradecky CSC.

64ème / 3-1 : sur corner, Lars Bender reprend de la tête. Alaba est laxiste au marquage et Manu Neuer reste sur sa ligne…

89ème / 4-1 : sur une percée de Perisic, ce dernier centre en retrait pour Lewandowski qui en pleine vitesse parvient à ralentir sa course, en piquant subtilement le ballon… Superbe.

90ème / 4-2 : main de Davies dans la surface. Havertz ne laisse aucune chance à Neuer sur le pénalty.

A noter le réalisme atruiste de Lewandowski, la prestation impressionnante d’Alaba (considéré que le vrai leader du groupe par Hansi Flick qui veut le conserver), et le travail incessant de Kimmich et Goretzka. Parmi les déceptions, citons surtout Kingsley Coman, qui aura manqué sa finale, n’ayant pas plus profiter de son atout principal, sa vitesse… L’arrivée de Sané risque de compliquer le temps de jeu du français la saison prochaine où les places seront chères.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More