Y aurait il des tensions au sein du staff bavarois ? Jusqu’ici en retrait et discret, l’ex enfant terrible du football allemand est sorti de sa réserve après la conférence de presse de vendredi, courageuse pour les uns mais aussi surréaliste pour les autres. Le moins que l’on puisse dire c’est que Paul Breitner n’a pas apprécié : »Avec cette conférence de presse, ils ont ruiné le travail que le club a fait ces dernières années pour sortir de l’image d’arrogance. Je suis toujours déprimé parce que je n’avais jamais imaginé en 48 ans que le FC Bayern allait montrer cette faiblesse ». « Pour Uli, c’était toujours à propos de la famille. La Famille du FC Bayern. Aujourd’hui les enfants de la famille doivent dire : nous avons honte de papa maintenant ». « Je ne sais pas ce qui s’est vraiment passé là-bas. Rummenigge arrive préparé, parle de la constitution et de la dignité, puis… 10 minutes plus tard, l’homme à côté de lui piétine la même constitution et crucifie un ancien joueur ».

Très explicitement, Paul Breitner cible Uli Hoeness qui a – pour lui – gravement atteint l’image du FC Bayern lors de ces tirades acides. La question qui reste posée est de savoir si Uli Hoeness maitrise encore la situation ou s’il est déjà acculé, devant ses incohérences et ses exagérations, qu’il veut assumer et qu’il assumera jusqu’au bout. Une chose est sure, il y a eu une rupture au sein du conseil de famille, et on pourrait bien parler succession et héritage dans les prochains mois…

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils