Le Bayern et Dortmund seront encore les grands favoris cette saison de Bundesliga (opus 57), avec en outsiders le RB Leipzig et le Bayer Leverkusen, puis Mönchengladbach. Après 7 titres consécutifs, le Bayern n’est pas l’ultra favori à sa propre succession. A cela plusieurs raisons:

1/ L’ambition du BvB Dortmund : l’adversaire héréditaire des bavarois a de l’ambition et même Lucien Favre ose sortir de sa réserve habituelle, sans pour autant se déclarer favori « Le Bayern a les meilleurs atouts au départ, mais nous voulons lutter pour le titre ».

2/ Le mercato du BvB : 127 M€ investit pour 6 recrues. Des signatures concrétisées très tôt, et judicieuses chaque joueur comblant un manque identifié) pour une préparation d’avant saison avec un effectif complet et cohérent, soit tout le contraire du Bayern… Sont notamment arrivés sous la tunique des jaunes et noirs : Hummels, Schultz, Hazard et Brandt

3/ La profondeur du banc de Dortmund. Si le Bayern a (peut être) le meilleur onze sur le papier, le club de la Ruhr a lui un effectif plus complet et plus étoffé avec tous les postes doublés.

4/ Une stratégie claire et cohérente: Pour le journal L’Equipe, si le BvB a au une stratégie cohérente, les bavarois auront dû se soumettre aux indécisions d’une direction plus occupée à « savonner » la planche sous les pieds de Kovac qu’à construire un effectif digne du Bayern pour pallier au départ de Robbéry, indubitablement peu ou mal préparée alors qu’attendue et parfaitement prévisible.

Le BvB a clairement l’équipe et l’effectif pour aller au bout cette saison, à l’image de sa victoire face au Bayern en finale de la super coupe d’Allemagne (2-0) début Août. Reste à savoir si les hommes de Lucien Favre ne cèderont pas moralement comme la saison passée. Les arrivées de tauliers comme Mats Hummels devraient combler ce vide. Le Bayern lui, va débuter sa saison dans l’inconnu avec une alchimie décidée dans les derniers instants du mercato. Pourtant, de cette saison découlera la suivante, avec des joueurs qui avaient réclamé des renforts (Lewandowski, Neuer, Kimmich), et des joueurs qui pourraient en venir à quitter la famille en cas de désillusions annoncées (Neuer, Alaba… Kimmich).

Alors que Niko Kovac a vu 3 des fortes têtes du vestiaire partir (Robben, Ribéry, Hummels), que la situation de plusieurs joueurs sont toujours en suspens (Boateng, Sanches), et que l’arrivée de Périsic suscite interrogations et/ou rejets des supporters, il faudra aussi observer les humeurs du vestiaire où la parole de Joshua Kimmich est de plus en plus écoutée. De gros tempéraments sont partis, mais d’autres arrivent (Périsic et Coutinho) alors qu’un Cuisante a opté pour le schéma de rupture pour quitter Mönchengladbach en réclamant du temps de jeu : le jeune français n’a, de toute évidence, pas choisi la facilité en signant en Bavière…

Niko Kovac devra faire preuve d’un gros mental cette saison… Sans résultats, son avenir sera irrémédiablement compromis malgré un doublé inespéré la saison dernière.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils