FCBayern-fr

Le Bayern est il trop serein et arrogant ?

En 4 confrontations au Parc des Princes, le PSG a toujours battu le Bayern : 1994 (2-0), 1997 (3-1), 2000 (1-0) et 2017 (3-0). A Munich, en 4 confrontations, le Bayern s’est toujours imposé, sauf en 1994 quand Georges Weah a crucifié les bavarois au stade Olympique…

Le Bayern reste malgré tout confiant et sûr de ses forces et de son incommensurable expérience à ce niveau. Est ce une forme d’arrogance ? si souvent reprochée aux allemands et aux bavarois en particulier ?

Le Bayern respecte le PSG et la chaine officielle du club ne cesse – depuis le tirage – de passer des images de la finale 2020 pour rappeler que la victoire s’était jouée sur des détails en restant très serrée, voire laborieuse.

Le Bayern aurait préféré tirer le FC Porto, mais la main innocente de l’ancien bavarois Hamit Altintop en a choisi autrement.

Pour Kingsley Coman « c’est un magnifique tirage, pour moi en particulier. Nous aurons 2 matches qui vont marquer les 2 clubs, avec beaucoup d’émotions et de spectacle ». Mais outre King Coman, le Bayern compte aussi 2 autres anciens pensionnaires du Camp des Loges, en Tanguy Nianzou Kouassi et Eric Maxim Choupo-Moting qui lui connait tout particulièrement le PSG puisqu’il y jouait encore l’an dernier… ce dernier se dit « ravi de revoir ses potes, le stade, la ville… » en précisant aussi « C’est une belle histoire, même si j’aurais préféré tomber sur Paris un peu plus  tard ».

Si les joueurs bavarois restent serein, ils respectent le PSG et ce qu’il représente. Côté dirigeants, c’est la même chose à quelques détails près : si l’animosité entre Rummenigge et le PSG de QSI est connue (NDLR le dirigeant bavarois ayant toujours regretté que des clubs puissent avoir autant de moyens au mépris des règles édictées comme le Fait Play Financier de l’UEFA : « il n’est pas nécessaire de sombrer dans le démesure pour remporter la C1 » (Kalle Rummenigge)) que dire d’Hasan Salilhamdzic qui – provocateur comme il l’était en tant que joueur – a déclaré « Je crois savoir que le PSG n’est pas en tête de son championnat alors que nous sommes leaders de la Bundesliga »…

Si les relations entre les 2 clubs se sont toutefois améliorées depuis la finale de Lisbonne, la sortie de Brazzo n’est pas passée inaperçue. En cas d’élimination bavaroise, le dirigeant munichois pourrait vivre de grands moments de solitude…

La source l'Equipe.fr

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More