FCBayern-fr

Le Bayern applique le tarif (5-2) au SL Benfica

Même s’il a connu un premier quart d’heure compliqué, le Bayern s’est imposé sereinement face à un SL Benfica plus costaud et dangereux que jamais, les portugais semblant être un sérieux candidat à la qualification pour les 1/8 au regard de leur double confrontation allemande, pourtant ponctuée d’un 9-2 agrégé.

C’était aussi le grand retour de Julian Nagelsmann sur le banc bavarois après son isolement lié à la Covid-19.

La composition de départ palliait aux indisponibilités du moment (Hernandez, Choupo-Moting) et choix de l’entraineur (Müller laissé au repos).

Tanguy Kouassi était titularisé en défense à la place d’Hernandez avec une défense très tricolore (Pavard, Kouassi, Upamécano) + Davies encore impressionnant hier soir. Le milieu défenseur Kimmich/Goretzka était présent, mais c’est Serge Gnabry (on attendait Musiala) qui officiait derrière Lewy, Coman et Sané étant sur les ailes.  Au fil de match, Nagelsmann fera rentrer Musiala (Coman) et O.Richards (Davies)  à l’heure de jeu pour reposer ses cadres. Thomas Müller et Marcel Sabitzer rentreront à la 72ème minute respectivement à la place de Sané et Kimmich, Bouna Sarr concluant les changements (85ème / Gnabry).

Le Bayern jouait hier son 500ème match européen (289+1 victoires ; 105 nuls et 105 défaites), devenant la 3ème équipe européenne à atteindre ce score après le FC Barcelone (587) et le Real Madrid (575).

Une victoire 5-2, et une animation offensive collective toujours aussi impressionnante et quelques lacunes défensives persistantes…

Robert Lewandowski a marqué un triplé (pour son 100ème match de C1 s’il vous plait) : tête piquée sur service parfait  de Coman qui donne le tournis à deux défenseurs lisboètes – Ballon piqué du droit sur un fabuleux service de Sané qui a embarqué la défense portugaise –  Lob sur une assist de… Manuel Neuer sur un dégagement judicieux, piégeant la ligne défensive de Benfica. A noter que Robert Lewandowski a manqué un pénalty (obtenu par Goretzka provoquant une faute de main), le polonais tirant au centre à ras de terre alors que le gardien adverse est parfaitement resté sur ses appuis jusqu’au dernier moment.

Les 2 autres buts serons aussi des bijoux.

Gnabry, servi par Lewandowski marquera le 2-0 d’un balayage arrière du pied droit en plein course, superbe ! .

Sané (encore une fois très bon hier) marquera sur un caviar de Kimmich sur la tête de Davies, le canadien remisant sur Sané en première intention qui marque d’une volée du gauche.

65% de possession, 22 occasions (6 Benfica), 24 tirs (7) dont 12 cadrés (2), 10 corners (1), 22 centres (9) 0 arrêts (7)

Le Bayern est d’ores et déjà qualifié pour les 1/8 alors qu’il reste encore 2 matchs à jouer (déplacement à Kiev et réception de Barcelone).

A la vue des 2 dernières sorties bavaroises probantes ponctuées par le même score (sur le terrain d’Union Berlin, ou en recevant Benfica), tout laisse penser que l’élimination 5-0 face à Mönchengladbach (DFB Pokal) était un accident. SI offensivement et collectivement tout va très bien, ce Bayern souffre encore de flottements défensifs que Julian Nagelsmann devra corriger en attendant que la paire Kimmich Gortezka retrouve son vrai niveau et sa parfaite complémentarité qui faisait sa force.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More