FCBayern-fr

Barça : 6-0 en 180 minutes, Koeman et Xavi même punition

Privé de Kimmich Goretzka au milieu, Julian Nagelsmann alognait une équipe remaniée avec C Tolisso en sentinelle, épaulé par Müller et Musliala.

Le Barça voulait « écrire l’histoire » face au Bayern Munich. C’était en tout cas ce qu’avait annoncé Xavi en conférence de presse d’avant match. Pour assurer sa place en huitièmes de finale, son équipe devait impérativement battre le Bayern Munich (déjà assuré de finir premier) ou bien compter sur un faux pas du Benfica face au Dynamo Kiev. Mais le miracle n’a pas eu lieu. Même face à une équipe allemande moins appliquée (surtout défensivement), les Blaugranas n’ont rien pu faire. Sans vraiment forcer, les coéquipiers de Thomas Müller ont ouvert le score à la demi-heure de jeu. L’international allemand, justement, a repris de la tête un centre de Lewandowski (34e).

A cette occasion, Thomas Müller a marqué son 8e but en 7 matches face au Barça ce qui fait de l’allemand le buteur le plus prolifique  l’histoire en LDC contre le FC Barcelone.

Moins de dix minutes plus tard, Leroy Sané (qui sera élu homme du match) a fait le break d’une lourde de frappe à l’extérieur de la surface (42e) où Ter Stegen aurait pu mieux faire. Sous la neige (puis la pluie) de Munich, le Barça, impuissant et sans idée, a fini par sombrer un peu plus. Jamal Musiala (18 ans) a conclu le festival offensif de son équipe (62e). Score final 3-0. Le FC Barcelone sort de la Ligue des champions dès la phase de groupes (la première fois depuis la saison 2000-2001) et jouera donc la Ligue Europa cette saison car, dans le même temps, Benfica n’a pas tremblé face au Dynamo Kiev.

A noter les rentrées de Marc Roca, Bouna Sarr, T Kouassi, O Richards et M Tillman à 15/20′ du terme.

52% de possession, 9 occasions (7 Barcelone), 10 tirs (7) dont 6 cadrés (2) 64 duels gagnés (52).

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More