FCBayern-fr

Nul équitable (ou décevant) à Hoffenheim (1-1)

Après son festival offensif face au RB Salzbourg (7-1) dans la semaine, en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions, le Bayern Munich était attendu dans le cadre de ses activités domestiques avec un déplacement piège sur le terrain tu TSG Hoffenheim 4ème au coup d’envoi et qui restait sur une belle dynamique.

Ce match avait aussi une dimension émotionnelle spécifique à plusieurs dimension : parce que l’équipe professionnelle est entrainée avec bonheur par Sébastian Hoeness, fils d’Uli, avec une vraie philosophie de jeu,, mais aussi parce c’est l’ancien club de Niklas Süle et de Julian Nagelsmann qui y sera resté 9 ans, comme joueur, entraineur adjoint et entraineur principal.

Ce match aura tenu toutes ses promesses avec beaucoup d’intensité et des actions s’enchainant d’un but à l’autre.  Le pressing très haut imposé par les bavarois en 1ère période aura été très impressionnant en étouffant littéralement le TSG Hoffenheim.  Si Baumgartner a ouvert le score à la 32ème, l’inévitable Robert Lewandowski (29ème but) allait égaliser juste avant la pause en reprenant de la tête un corner de Kimmich.

Même à l’extérieur,  le Bayern aura eu la maitrise du cuir (62%) avec 14 occasions (7 TSG), 18 tirs (9) dont 8 cadrés (6)et 27 centres (15). Le Bayern aura vu 3 buts refusés pour hors jeu , un tir sur le poteau (Gnabry 67′) et un ballon de Müller sauvé sur sa ligne par Posh (Cf photo) . Quelques minutes plus tôt, Musiala (50ème apparition sou le maillot bavarois samedi) allait lui aussi manqué d’efficacité : après avoir dribblé le gardien du TSG le jeune milieu ne pouvait pas redresser son tir qui échouait dans le petit filet.

Au final, le manque d’efficacité aura une fois encore été bavarois avec des actions non converties (10e, 16e, 50e, 55e, 72e et 83e), mais aussi de la malchance avec trois buts refusés (27e, 42e et 47e) et trois poteaux (13e, 38e et 68e).

Les hommes de Nagelsmann auront livré une prestation très convaincante (avec un jeu collectif parfois impressionnant) mais devront se contenter du partage des points (second nul consécutif après le 1-1 afce à Leverkusen la semaine passée) au terme d’une partie qui sera restée indécise jusqu’à son terme pour un score final de parité parfaitement équitable. A noter que les deux gardiens, Neuer et surtout Baumann se seront mis en évidence toute l’après midi.

On pourra regretter la composition initiale de Nagelsmann qui aura choisi d’aligner le même 11 que face à Salzbourg, sans aucun changement. On pourra aussi s’interroger sur  les 2 seuls changements intervenus très tardivement (Musialia pour Sabitzer 81′ ; Müller pour Choupo-Moting 81′).  SI le style de jeu imposé par Nagelsmann interroge toujours au regard de la qualité intrinsèque de son effectif, on voit aussi que la profondeur dubanc ne permet pas beaucoup de marges de manœuvre à l’entraineur, Tolisso, Davies et Gorateka étant toujours indisponibles, contrairement à un Marc Roca qui ne joue pas (plus) malgré ses dernières apparitions pourtant intéressantes (choix de l’entraineur).

Ce soir le BvB Dortmund vainqueur poussif de l’Arminia Bielefeld (1-0) revient à 7 points et pouurait revenir à 4 points en cas de victoire lors de son match en retard (Mayence) : le choc Bayern / BvB (Der Klassiker) est programmé le 23 avril à l’Allianz Arena… pour un match qui pourrait être décisif… alors que les bavarois auront peut être un calendrier chargé (LDC) avec un effectif toujours aussi limité qualitativement.

Wait & See, mais Julian Nagelsmann devra admettre qu’un match se gagne avant tout avec un bloc défensif et que sa tactique énergivore pourrait mettre en lumière les lacunes bavaroises (profondeur du banc) lors des échéances cruciales de fin de saison… alors même que rien ne semble bouger niveau mercato (prolongations Lewandowski, Gnabry voire Pavard) et que Christensen a signé au Barça malgré une dernière offre – semble t il supérieure – de dernière minute du Bayern… Si cela devait se confirmer, ce serait un nouvel échec, pour des raisons (propositions tardives) qui ont déjà pénalisé le club dans un passé récent.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :