C’est un Bayern déterminé qui allait s’éprouver au BvB de Mats Hummels et Mario Götze deux anciens bavarois. Après le départ de Niko Kovac et la nomination de Hans Dieter Flick, l’ancien adjoint de Kovac faisait ses débuts en Bundesliga après une qualification en 1/8èmes de finale de LDC au travers d’une solide victoire face à l’Olympiakos (2-0).

De l’engagement, de l’intensité, un pressing haut et une équipe en capacité de se projeter rapidement vers l’avant : les supporters ont retrouvé toutes les valeurs et les forces qui étaient celles du Bayern, pour leurs plus grandes satisfactions. Victoire, nette, aboutie et maitrisée 4-0, pour le match référence que tous les bavarois attendaient.

A noter les performances de Robert Lewandowski (lire par ailleurs), de Alphonso Davies (qui confirme de plus en plus les espoirs placés en lui), de Léon Goretzka (très solide) et de Benjamin Pavard (sérieux et très actif offensivement).

Le Bayern aura finalement étouffé le BvB, tout simplement dépassé par l’intensité des joueurs bavarois.

60% de possession, 17 tirs (5 cadrés, vs 2/0 BvB) : tout se résume à ces statistiques exceptionnelles.

17ème : Sur un centre en première intention de B Pavard, c’est une nouvelle fois Robert Lewandowski qui allait ouvrir le score d’une tête décroisée.

48ème : Sur une nouvelle offensive munichoise, dès la reprise, le même Lewandowski allait manquer le centre tendu finalement repris du gauche par Serge Gnabry, le but n’étant validé qu’après examen de la VAR (pour vérifier l’absence de hors jeu).

77ème: intenable, Lewandowski contrôlait dans la surface avant de tromper Bürki du plat du pied gauche…

80ème: pressé par Thiago, c’est finalement Mats Hummels qui allait clôturer le score avec un CSC, alors que l’ancien bavarois semblait bien esseulé à remobiliser ses partenaires…

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils