FCBayern-fr

Le Bayern répond aux attentes (0-2)

La confrontation entre l’Inter et le Bayern de J Nagelsmann était attendue. Le Bayern n’aura pas déçu en livrant une copie dans laquelle il aura été supérieur à son adversaire transalpin et ce dans tous les domaines.

Une domination nette (mais « que » 55% » de possession) avec surtout 15 occasions (4 pour Inter), 21 tirs (9) dont 11 cadrés (2), 1 poteau. Manuel Neuer n’a pas eu grand chose à faire mais on aura quand même vu des relances au pied (un de ses nombreux points forts) moins sereines qu’à l’habitude.

Ce match était le remake de la finale 2010 à Santiago Bernabeu, qui avait vu l’Inter de Milito (doublé) de Mourinho s’imposer logiquement decant le surprenant Bayern de Louis Van Gaal. Mais bavarois et milanais s’étaient aussi affrontés en 2011 (1/8): vainqueur à San Siro (0-1 but Gomez), les bavarois avaient du concéder la défaire à Munich (2-3) signe d’élimination.

Si le Bayern a allié vitesse, maîtrise collective et justesse technique  en étant finalement ultra dominateur, le Bayern a manqué de justesse dans la finition, jouant désormais sans sérial buteur et sans véritable 9.

Coman aura déçu (comme depuis quelques matchs) comme un Sadio Mané qui semble avoir besoin de souffler. Marcel Sabitzer aura par contre fait un match plein, dans l’engagement et la récupération alors que Leroy Sané aura retrouvé son meilleur niveau (doublé, homme du match), même s’il a perdu de nombreux ballons en faisant de mauvais chois. Il aura été l’attaquant le plus dangereux pour les défenseurs interistes.

Si Onana aura sauvé l’Inter d’une déroute (le Bayern aurait pu l’emporter 0-4), il a du céder à deux reprises sous l’impulsion de Sané. A la 25ème sur un long ballon de la ligne médiane, Kimmich servait Sané qui avait fait l’appel de balle. Un contrôle du gauche en pleine extension, allié à une technique ablouissante, permettait à l’ancien de City de dribbler Onana (0-1). Après la pause, c’est un double une deux somptueux avec Coman, initié par Sané, qui allait sceller le match, D’Ambrosio ne pouvant pas éviter le CSC (0-2).

Un autre test attend le Bayern et ce dès mardi avec la réception de Barcelone qui a étrillé Plzen avec notamment un triplé de… Robert Lewandowski (8 buts en 5 matchs TCC).

A noter qu’hier soir, le Bayern a remporté sa 19ème victoire en match d’ouverture de poules en LDC. Sa dernière défaite remonte au 18 09 2002 (20 ans !!) et le désillusion face au Déportivo La Corogne (2-3) avec un certain Roy Makaay qui aura fait très mal aux bavarois, sur les 2 matchs, avant de rejoindre la Bavière la saison suivante avec beaucoup de succès. Cette année là, le Bayern terminera 4ème et dernier de son groupe (2 points, avec deux nuls face au RC Lens 1-1 à Bollaert, 3-3 à Munich et 4 défaites face au Milan AC et le Déportivo….)

FC Bayern

Neuer – Pavard, de Ligt (Upamecano 75), Hernández (Stanišić 84), Davies – Kimmich, Sabitzer (Goretzka 61) – Coman (Gnabry 75), Müller, Sané (Musiala 84) – Mané

Buts : 0-1 Sané (25), 0-2 D’Ambrosio (66, og)

Carton jaune : de Ligt

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :